Loading
février à Saint-Pierre et Miquelon

Que fait-on en février à Saint-Pierre et Miquelon ?

Comme pour la bonne année (on a jusqu’au dernier jour du mois de janvier pour souhaiter ses voeux), je me suis donnée jusqu’à la toute fin du mois de février pour vous dire ce qu’on faisait à Saint-Pierre et Miquelon pendant ce mois du coeur de l’hiver.

J’ai trainé et trainé parce que j’ai attendu LA tempête, le vrai coup de tabac. Celui qui nous cantonne à une marée de cabane et qui nous fait faire des brioches ou des soupes de légumes. Parce que normalement c’est ça que j’aurais dû vous raconter et je voulais que ça arrive en vrai, devant moi, pour être en direct.

Mais en fait, ça ne s’est pas produit comme ça. Pas la moindre petite tempête. Juste un peu de neige, du vent, de la pluie. Pas le moindre blizzard spectaculaire que je m’étais promise de décrire. Tant pis … dans deux jours nous serons au mois de mars, je dois bien me faire une raison, et sortir mon article.

Donc, en 2018, que fait-on en février à Saint-Pierre et Miquelon ? :

1. On attend la neige, encore

Entre nous, je mets des photos de neige en illustration pour faire illusion. Elles ont vraiment été prises en février, mais pas cette année. Notre réputation est en jeu ! le lecteur pressé ne prendra peut-être pas le temps de lire le texte et s’arrêtera aux photos. Hé hé !

Enfin, pour être parfaitement honnête avec vous, pas de neige, ça me va. Ça veut dire pas de corvées de déneigement, pas de voiture qui reste bloquée

février saint-pierre et miquelon
Après la tempête

dans les congères, pas de bottes obligatoires … Sans neige la vie est plus facile, c’est clair ! Malheureusement, même si une hirondelle ne fait pas le printemps, un mois de février sans neige à Saint-Pierre et Miquelon, c’est très inhabituel et un peu perturbant quand même. Disons que ce n’est pas bon signe.

C’est dommage pour les gens qui  font du ski de fond, c’est une année sans. Sauf pour ceux qui sont en ce moment même du côté des Laurentides au Québec ou de Corner Brook, dans le Nord de Terre-Neuve. On a eu assez de froid pour patiner sur les étangs. Heureusement !

Pour les lièvres variables aussi c’est difficile un hiver doux. Complètement indétectables sur la neige ils deviennent des proies éclatantes quand la nature décide de leur reprendre le don d’invisibilité qu’elle leur avait offert. Dur !

2. En février, on va à la kermesse du collège

Les kermesses sont à ce point devenues rares que je me demande si le mot évoque encore quelque chose pour les plus jeunes. J’ai été tellement fan de ces petites foires de club sportif ou de patronage quand j’étais enfant ! … J’y dépensais tous mes petits sous en babioles qui finissaient dans le tiroir de ma table de nuit, mais qu’importe : les kermesses c’était toute une effervescence que j’adorais.

Je me souviens:

  • Des stands de chaussons bicolores en Fantex tricotés à la main,
  • Des tables “Vide grenier” remplies de bibelots en tous genre,
  • De l’artisanat local (plus ou moins réussi),
  • Les “roues d’abondance” (5 francs la baguette !), les jeux de massacre, les anneaux, etc
  • Les stands de tickets et de billets de tombola
  • Le fameux stand de gâteaux

Toutes ces kermesses avaient pour but de distraire le public, jeune et moins jeune. Mais aussi elles donnaient à beaucoup de personnes très engagées dans la vie associative l’occasion de passer un bon moment ensemble à lever des fonds pour leur cause.

Il ne reste plus une seule occurence de ces journées festives à Saint-Pierre et Miquelon, c’est la Kermesse du Collège Saint-Christophe. Du coup, c’est toujours un petit événement. Et c’est tous les ans un vrai succès. Le préau du collège qui est le même depuis la nuit des temps, ou presque, réveille des souvenirs lointains. C’est à chaque fois une vraie satisfaction pour tous de voir l’affluence qui y règne, chaque année, au mois de février.

3. On part au soleil (première bordée)

Ah .. Les vacances de février au soleil…. peut-on imaginer bonheur plus intense que de se laisser cuire sur Bavaro Beach quand il fait froid et venteux chez soi ? Franchement, il faut bien le dire, c’est un grand sentiment de plénitude, certes fugace, mais quand même, ça fait du bien !!!

février saint-pierre et miquelon
En février, on part au soleil

Les gens de l’archipel sont de plus en plus nombreux chaque année à l’atteindre cette plénitude là ! Et c’est tant mieux ! En février, ou en avril, c’est selon.

On a deux stratégies :

  • on part en février pour faire une pause dans l’hiver; Mais quand on revient, c’est toujours l’hiver ou bien,
  • on s’accroche en février, on serre les dents et on attend avril. Quand on revient, c’est un peu moins l’hiver et on se dit que l’on part vers les beaux jours. Psychologiquement ça fait toute une différence, croyez-moi !

Ou sinon,… on ne part pas du tout … mais on ira l’année prochaine, peut-être. Moi, cette année, je crois que je vais m’offrir … quelques séances d’ UV. Ça sera bien aussi !

 

One comment

  1. J’ai, moi aussi, connu des kermesses d’écoles ou de patronage. Toutefois, elles avaient lieu en fin d’année scolaire, en juin. Je crois que j’aime encore un peu la neige, mais assurément pas quand il y en a un mètre de haut, ou plus. Si vous revoyez cela, ce serait gentil de nous présenter des vidéos de vos méthodes de déneigement.

    Merci pour vos informations, passées et à venir.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :