Loading
le fruit de quelques heures de cueillette

Que fait-on en octobre à Saint-Pierre et Miquelon ?

Vous êtes continentaux, votre champ de vision est infini. Vous avez des kilomètres de routes ou de rails devant vous; des possibilités de spectacles, sorties, shopping et activités à profusion. Pas de limite (hormis celles, non négligeables tout de même, de votre budget et de votre temps libre).

Et vous vous dites … comment est-ce que les gens peuvent vivre à Saint-Pierre et Miquelon toute l’année ? …

Mais qu’est-ce qu’ils font là bas ? à quoi est-ce qu’ils peuvent bien occuper leurs journées ?

Restez connectés, je vais vous expliquer mois par mois, l’Art de Vivre à Saint-Pierre et Miquelon. Vous verrez qu’on ne s’y ennuie pas une seconde. Pas plus qu’ailleurs en tout cas !

 Logiquement, commençons par le mois en cours: OCTOBRE. Le plus beau mois de l’année.

1. On va se promener et on regarde le ciel.

Et on aurait tort de s’en priver ! Pour beaucoup de gens, dont je fais partie, l’automne est la plus belle saison à Saint-Pierre et Miquelon. La température est idéale pour se balader. Les arbustes de thé rouge sont… rouges, les fougères sont oranges, les polygonomes sont jaunes… la palette des couleurs de feu se décline à l’infini dans la montagne. Même le ciel est de la partie avec des nuages qui font les fous et des levers et couchers de soleil tellement beaux … À rester piqué debout devant ! De plus en plus de gens voyagent pour aller voir les aurores boréales. Ils ont raison, c’est très splendide. Si seulement ils savaient comme le soleil fait un vrai festival en octobre à Saint-Pierre et Miquelon, peut-être qu’ils auraient envie de venir voir. Il faudrait leur dire ! (voilà c’est fait)

2. On va aux graines.

Un chien et son maître ramassent des graines, chacun à leur façon
Cueilleurs de graines dans les buttereaux Photo N. Paturel

On le dit beaucoup, à Saint-Pierre et Miquelon, on est proche de la Nature. Et la Nature nous gâte ! Entre juillet et novembre, il y a toujours quelque chose à cueillir. En Octobre on est en plein dans la saison des graines.

On appelle « graines » ici plusieurs sortes de petites baies qui peuvent être cueillies entre septembre et novembre ou même décembre, après les premières gelées. Pommes de prés, grisettes, airelles, canneberges, vignes d’Ida … on ne sait pas trop qui est qui dans tout ça mais on les cueille toutes. On sait bien que c’est bon pour la santé, c’est donc pour la bonne cause  qu’on passe ces après-midis dehors dans les collines pliés, un seau à la main. On en fait tout plein de préparations excellentes et d’ailleurs, j’ai l’impression que d’années en années on voit de nouvelles recettes. Vous en aurez un bon aperçu en allant voir la page Facebook de la très créative Maïté, Ma P’tite Cocotte, qui déborde d’idées. Dans ma famille, on est plus classique: on en fait de la confiture ou bien on fait confire les graines pour avoir le plaisir de les manger cuites et sucrées avec ce pop très spécial quand elles éclatent sous la dent. Super bon !

3. On chasse le chevreuil.

Chevreuils à Langlade
Chevreuils à Langlade
Photo M. Jugan

 

Deux bordées de chasseurs qui se croisent ....
A la chasse au chevreuil Photo V. Perrin

La chasse, ici, ce n’est pas un petit truc ! C’est même presqu’une raison de vivre pour beaucoup d’hommes, surtout, mais aussi pour quelques femmes. Non, je n’exagère pas. Attention, nos chasseurs ne sont pas des monstres sanguinaires !…  juste des gens qui apprécient d’être dehors en toute saison, le plus souvent avec des chiens et quelques copains. La chasse fait partie de l’Art de Vivre à Saint-Pierre et Miquelon, c’est un aspect très important de notre culture. Autrefois c’était une activité      de subsistance. Ce n’est plus le cas maintenant mais les habitudes sont restées bien ancrées: la Fédération des Chasseurs est l’une des associations qui compte le plus d’adhérents sur l’archipel, environ 550 membres, pour une population de 6000 âmes.

En Octobre, c’est la période la chasse au cerf de Virginie, mais nous on l’appelle chevreuil, c’est moins pompeux. Je reviendrai sur ce sujet de la chasse dans un « Portrait d’Ici ».

4. On reprend les cours de danse

Il faut le savoir, et vous le verrez au fil de ces pages, on peut faire de tout à Saint-Pierre et Miquelon ! Il y a une richesse associative surprenante ici.

On a toujours beaucoup dansé dans l’archipel.

À la grande époque de la pêche, les marins, les espagnols plus particulièrement, étaient les champions des pistes de danse et ça tournaient pratiquement sept jours sur sept, jusqu’au bout de la nuit.

Ah ! vie nocturne trépidante que je n’ai pas connue !… Ça faisait des danseurs hors pair. Tout le monde ici maitrisait la valse, le paso-doble, les marches etc.

Puis les marins ne sont plus venus, les soirées se sont calmées, les salles de danse ont fermé. Fin d’une époque.

La bonne nouvelle c’est que depuis une dizaine d’années quelques passionnés ont fait renaître les danses de salon et il y a maintenant à Saint-Pierre 3 groupes ou associations qui les enseignent. Et on a le choix ! danses de salon, danses cubaines, danses en ligne, danses traditionnelles basque et bretonne ou danse irlandaise … A Miquelon, on danse aussi, on dit même que les meilleurs danseurs sont là bas … A vérifier ! Moi, je demande un concours ! L’association Miquelon Culture Patrimoine de son côté remet au goût du jour les danses traditionnelles, la troupe est même partie en tournée en Acadie cette année. Ils sont pro, quoi …

Après la pause estivale les cours ont repris au mois d’octobre. On est reparti pour une nouvelle saison à virevolter sur le plancher de la salle des fêtes. Ah ! ça va être bien !

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :