Loading
le calendrier des marées

Le calendrier des marées, parce qu’il le vaut bien !

Pour novembre, je ne vous ai pas tout dit. Quand j’ai commencé à recenser ce que l’on fait en novembre à Saint-Pierre et Miquelon  (et qu’on ne fait pas partout ailleurs) mon premier point était, en réalité: “on achète le calendrier des marées”. Je n’arrivais pas à faire court sur ce sujet, alors voici quelques mots sur l’un des éléments les plus circonspects de notre patrimoine local.

“Pourquoi donc tant d’empressement au sujet du calendrier des marées ?” direz-vous !

 – Parce qu’il le vaut bien !

Si vous êtes de Saint-Pierre et Miquelon, pensez-y :

  • n’avez-vous pas dans votre maison une place attitrée pour le calendrier des marées, où vous le punaisez année après année, dans la cuisine de préférence ?

    le calendrier des marées 2012
    Sobre et efficace, le calendrier des marées
  • En avez-vous un exemplaire également dans votre résidence secondaire ?
  • Est-ce que vos parents ou vos grands-parents l’achetaient tous les ans ?

Ah ! vous voyez bien !

Tous les propriétaires de bateaux (plus de 600 immatriculations sur l’archipel) ou les personnes pratiquant différentes pêches sur le rivage (vignettes, oursins ou homards) ont absolument besoin de connaitre les horaires des marées. Pour débarquer et sailler son embarcation sur le plain à Langlade par exemple, où il n’y a pas de quai, il ne vaut mieux pas arriver à mer basse !

La révolution numérique est passée par là et les ventes ont un peu baissé ces dernières années puisque ces informations sont facilement disponibles en ligne sur notre portail communautaire cheznoo.net. Mais un site web, ça ne peut pas remplacer le papier : ça ne se feuillette pas, c’est plus difficile d’y lire les horaires pour les jours à venir et d’entourer les meilleures dates.

Entourer les dates, dans mon enfance, c’était d’ailleurs ce que j’aimais faire quand la nouvelle édition arrivait : mon anniversaire, … celui de ma soeur, … de mes parents, … Noël, … Pâques, toutes ces dates stratégiques pour lesquelles il faut se préparer très en amont quand on a 8 ans. Et les fêtes bien sûr, puisque chaque jour a son saint pour le calendrier des marées ! Certains  me plongeaient dans des abîmes de perplexité. Est-ce qu’il y a vraiment eu une Sainte Aubierge ???

Un monument discret

Le calendrier des marées est l’un des emblèmes de Saint-Pierre et Miquelon au même titre que, dans le désordre :

  • Le Monument aux Marins Disparus
    Le Monument aux Marins Disparus du square Joffre – Photo P. Allain

    la fontaine (sèche) de la Place du Général de Gaulle,

  • la Pointe aux Canons,
  • la statue du grand marin du Monument aux Marins Disparus du square Joffre,
  • la Vierge au coin de la Bijouterie Poulain,
  • la croix du Calvaire à Miquelon,
  • les doris aujourd’hui brillamment remis à l’honneur,
  • feu la cale de halage (je suis une sentimentale… ne faites pas attention ! un rien m’émeut …)
  • ou encore, la Ferme de la Pointe au Cheval

Jusqu’à 2016, l’objet n’avait pratiquement pas évolué depuis l’invention de l’imprimerie. En fait il existe depuis si longtemps que personne ne se souvient quand il a été imprimé pour la première fois. Sa mise en page était sommaire, mais recelait des informations cruciales pour tous les foyers de l’archipel. Une page par mois, douze feuillets en noir et blanc agrafés en deux points sur un bristol où figuraient l’année, puis, plus tard, une photo et la mention “Imprimerie Administrative”. La seule fantaisie permise était la couleur du bristol qui changeait chaque année: j’ai gardé en mémoire l’audacieuse édition parme.

Boule de cristal météorologique

Ultra fonctionnel à défaut d’être beau on le consultait au quotidien pour savoir quels seraient les meilleurs moments pour les activités et les déplacements à venir.

Pour les anciens c’était une véritable science: une marée de 110 + une lune montante + du vent d’est se traduisaient en prévisions météo précises et pertinentes pour les semaines à venir, et ils avaient bien souvent raison.

Des vagues plus grosses que les maisons
Des vagues plus grosses que les maisons Photo LVC

Je revois encore grand-père consulter son calendrier des marées, puis son baromètre fixé au mur juste à côté. Il fallait tapoter la vitre de ce dernier du bout de l’index; trois petits coups pour recaler l’aiguille. En croisant les informations sur les marées et celles du baromètre il pouvait décider si c’était le moment ou pas de partir aux vignettes. Pour les enfants de la famille, le plaisir était de donner les trois petits coups. Toc toc toc !

Depuis deux ans, le calendrier des marées a complètement changé de format. Maintenant conçu sur ordinateur, plus élégant, plein de belles photos, il a perdu sa rudesse et il a gagné en style, il est presque trop beau! Certains regrettent même l’ancienne version, plus rustique, qui allait droit au but.

Sa fabrication “à l’ancienne” lui donnait certainement un charme particulier.

La nouvelle version du calendrier des marées, édition 2018 est disponible au prix de 9€ (seulement) à l’Imprimerie Administrative, chez Lecturama, chez Métal Plaisance à Saint-Pierre et à la Quincaillerie François Detcheverry à Miquelon.

Merci à Daniel pour son gentil accueil et la passionnante visite de l’Imprimerie Administrative !

calendrier des marées 2018
calendrier des marées 2018 – page de couverture – Imprimerie Administrative

 

Calendrier des marées 2018
Un extrait du calendrier des marées 2018, très richement illustré Imprimerie Administrative

 

Si cet article vous a plu vous aiderez beaucoup laviesurlecaillou.com en le partageant sur vos réseaux sociaux.

Pour qu’un site vive, il lui faut des abonnés, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour qu’on poursuive ensemble cette aventure pas si virtuelle que ça !

Merci à vous 🙂

2 comments

  1. Bonjour, je ne suis ni St Pierrais, ni Miquelonais. J’ai eu la chance de passer 5 semaines de vacances sur votre caillou l’été dernier. Un excellent séjour je vous l’assure.
    Le plus remarquable, c’est le rythme, le temps pris pour faire les choses, tout le contraire de notre vie de métropolitain où tout devient “fast”.
    Par exemple, qui aurait l’idée ici de faire un article sur le calendrier des marées ? Je suis persuadé qu’ici, en métropole, un grand nombre de personnes ignore qu’il existe un tel calendrier. Je ne rate aucun article depuis que j’ai découvert votre site. Continuez à faire vivre mes souvenir et me faire rêver.

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :